Garantissez une visibilité à votre activité en 7 étapes

 

T

outes les entreprises et cela peu importe son secteur d’activité doit avoir un bon référencement SEO. Ce dernier est la base pour que votre activité soit remarquée, Netmarketing vous dévoile ici les 7 techniques pour avoir un référencement au top.

Vous vous êtes certainement déjà rendu compte qu’il existe de nombreuses façons d’optimiser votre site internet. Certains ont tendance à ne s’intéresser qu’aux innovations les plus récentes et les plus révolutionnaires dans le monde du marketing. Mais n’oublions pas qu’il faut d’abord apprendre à marcher avant de pouvoir courir. Voici quelques-uns des éléments essentiels que vous devez savoir pour optimiser efficacement votre site internet.

 

#1 Adapter la taille des images 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous devez vous poser la question suivante : combien de temps mettent les images à apparaître lorsqu’un internaute visite mon site internet ? Si vos images sont trop grandes et ne permettent pas d’atteindre une vitesse de chargement raisonnable, cela revient à jeter par les fenêtres l’argent que vous avez dépensé pour vos logos et vos images chez le graphiste. En effet, sur internet, comme dans le monde réel, personne n’aime attendre. Imaginez entrer dans une boulangerie et être complètement ignoré par la personne derrière le comptoir, que feriez-vous s’il vous suffisait d’un petit clic pour être instantanément transporté dans une autre boulangerie ? Vous n’hésiterez pas à cliquer !  C’est exactement ce que ressentent tous les internautes qui visitent un site qui ne charge pas. La vitesse de chargement est également un critère important aux yeux des moteurs de recherche : Google préfère les sites avec des temps de chargement rapides. En outre, 53% des personnes qui utilisent leur téléphone portable pour surfer sur internet ne reste pas sur un site si celui-ci prend plus de trois secondes à charger. C’est pourquoi optimiser correctement vos images peut faire une différence de taille. Pour vérifier la vitesse de chargement de votre site, il ne vous suffit pas d’ouvrir votre navigateur, de sortir votre chronomètre et puis de cliquer sur votre site. Cela ne reflétera pas l’expérience d’un vrai consommateur. En effet, comme vous vous êtes déjà rendu sur votre site à plusieurs reprises, votre ordinateur a déjà enregistré certains éléments sur votre navigateur pour que votre site le charge plus rapidement lorsque vous souhaitez y accéder. Pour avoir une idée plus réaliste de l’expérience de vos utilisateurs, utilisez des outils tels que ranking Coach. Vous obtiendrez ainsi des rapports détaillés sur l’état d’avancement de l’optimisation de votre site internet et vous découvrirez les points à améliorer.

 

2# Ne pas oublier d’accompagner toutes les images d’une description 

 

La taille n’est pas le seul aspect à prendre en compte quand il est question des images. Comme vous le savez peut-être, vous avez la possibilité d’inclure dans les méta-données des mots-clés explicatifs. C’est une technique très utile pour apparaître dans les résultats de Google Images, ainsi que pour vous assurer que Google comprenne bien le sujet de vos publications. Vous pouvez inclure des mots-clés dans le titre de l’image et le “texte alternatif” (ou “alt text”). Vous devez vous assurer qu’ils soient correctement optimisés pour des mots-clés qui vous intéressent et sont pertinents pour votre site. N’oubliez pas que Google compare votre site internet à celui de vos concurrents et qu’il n’y a qu’une seule place en tête des résultats !

 

#3 Ne pas abuser de mots-clés 

 

 

Une tactique d’optimisation répandue consiste à inclure autant de mots-clés que possible dans le contenu du site internet. Cependant, vous devez absolument éviter d’utiliser trop de mots-clés à tort et à travers et vous devez aussi veiller à ne choisir que des mots-clés pertinents pour votre entreprise et votre site. Sinon, cela pourrait pénaliser votre classement dans les pages de résultats des moteurs de recherche. À ses débuts, Google évaluait les pages en fonction du nombre de mots-clés qu’elles contenaient. De nos jours, les moteurs de recherche sont beaucoup plus sophistiqués ; ils peuvent détecter quand un site internet est surchargé de mots-clés non pertinents. Veillez donc à ce que vos mots-clés ne représentent pas plus de 5% de votre texte. Assurez-vous aussi d’écrire naturellement dans un langage qui parlera à vos visiteurs. Si votre contenu ne leur plait pas, il ne plaira pas à Google non plus !

 

#4 Éviter les contenus dupliqués 

 

Les moteurs de recherche pénaliseront votre site internet s’il contient des contenus dupliqués, que ceux-ci soient issus de votre propre site ou d’un autre. Veillez donc à éviter les copier/coller ! Optez plutôt pour la création de nouveaux contenus ou la reformulation de sections intéressantes à partir d’autres sources. Dans le cas des boutiques en ligne, on retrouve parfois des doublons sur différentes pages de produits offrant les mêmes produits. Nous vous suggérons d’écrire du nouveau contenu pour chacun des produits ou services que vous offrez en ligne.

 

#5 Écrire un contenu assez long 

 

 

Le contenu est au cœur de l’optimisation de votre site internet. Par conséquent, vous devez veiller à écrire un contenu long et naturel, riche en mots-clés. La longueur de votre contenu est une donnée qui compte dans le calcul de vos positions. Les moteurs de recherche donnent un classement préférentiel aux pages internet de plus de 1000 mots. En outre, plus votre contenu est intéressant, plus vos visiteurs resteront longtemps sur votre site. Le temps que passent les visiteurs sur votre page est également un facteur clé dans le positionnement de votre site dans le classement de Google. Cette règle des 1000 mots ne s’applique bien sûr pas de la même façon à tous les sites internet. Si vous avez une boutique en ligne avec des sous-pages pour vos produits, il est évident qu’il vous sera difficile d’écrire des descriptions de plus de 1000 mots. Néanmoins, faites en sorte d’avoir des textes aussi longs que possible pour donner plus de valeur à votre site tout en veillant à ce que votre contenu naturel et lisible. En fin de compte, la longueur de votre contenu dépend de ce que vous souhaitez communiquer.

 

#6 Veiller à la qualité de ses liens 

 

Une pratique bénéfique aussi bien pour vous que vos visiteurs est d’ajouter sur votre sites des liens vers d’autres sites pour élargir l’information que vous offrez. Cela vous évite de créer trop de nouveaux contenus et vos visiteurs peuvent obtenir des informations plus détaillées sur un sujet spécifique. Cette tactique a également attiré l’attention de Google, vous devez donc l’utiliser en connaissance de cause. Si les liens vers votre site internet sont périmés parce que l’URL a été modifiée, il transforme vos liens en portails vers des messages d’erreur. Sans surprise, cela risque d’avoir une incidence négative sur votre classement dans les moteurs de recherche. Pensez donc à vérifier ces liens sortants de temps en temps pour éviter d’être pénalisé.

 

#7 Penser à faire des mises à jour 

 

Vous savez maintenant que votre contenu doit être original, naturel et de préférence long. Mais ce n’est pas tout : vous devez le mettre à jour de temps en temps pour ne pas perdre l’attention des moteurs de recherche. Si les moteurs de recherche voient que vous mettez à jour votre contenu, ils auront tendance à vous attribuer un meilleur classement, surtout Google. La cohérence est un élément déterminant : 10 nouvelles publications en une journée suivies de rien pendant 4 mois ne sera pas aussi efficace qu’une mise à jour hebdomadaire. Essayez, par exemple, d’établir un programme et de publier du nouveau contenu toutes les deux semaines.